watchers web asian beauty enjoys massage and hard sex.

Nature

 

NATURE

(A Half Moon Bay par Othmane CHOUFANI)

Welcome to Half Moon Bay

Half Moon Bay en haut de l’image avec son immense zone portuaire attenante au à la Réserve Marine Fitzgerald

Arrivé tard la veille,

Vue aérienne du problème

Vue aérienne du problème

et après une nuit trop courte je me retrouve avant l’aube dans la voiture de location en mode : “Il est où ce sacré port là!!”

Tout est encore dans le noir, je me suis préparé comme d’habitude et je commence à avoir chaud dans ma grosse combi.

Je tourne en rond, je trouve pas, ça commence à m’énerver.

Je décide de repartir vers l’hôtel en espérant tomber sur un des nombreux surfeurs qui ont débarqué pour la même raison que moi.

Je tends l’oreille mais d’ici on n’entend pas la big houle se défouler sur la côte.

Coup de chance j’aperçois le photographe Daniel Russo avec Kohl Christensen et Danilo Couto, en train de sortir de l’hôtel, je bondis de la voiture et je leur crie de m’indiquer la direction du port.

Après avoir un peu écarquillé les yeux en me voyant sur le parking déjà prêt à rentrer à l’eau, il m’expliquent en rigolant.

Je les remercie et je trace vite fait.

Parvenu au parking du port je réalise que le bateau de Greg Long est déjà parti.

Ok il veut que je rame pour ma première. Pas de soucis.

Je prends ma board sous le bras et je décide de me mettre à l’eau dans la rade en me disant que ça devait bien donner sur le spot.

Au bout d’un moment je commence à en douter.

L’endroit ressemble de plus en plus à un marais, j’avance au milieu des canards et là je me dis:

“Bizarre ça ! Je me souviens pas des canards dans Chasing Mavericks”.

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Obstinément je réussis enfin à rallier l’océan

Le spot est encore super loin .

Je commence à ramer régulièrement vers le large, en longeant les plages et les falaises.

A un moment je vois des gros trucs noirs qui bougent sur les rochers.

Je mate bien : des phoques. Et des costauds !

Je continue de ramer et dans ma tête ça fait:

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Cool des phoques

Attends, ils se font attaquer par les grands blancs ceux là!

Avec le paquet de bouffe qu’y a ça doit grouiller de requins ici!

Et je suis le seul à ramer dans le quartier !!!

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Birarre cette morsure

Birarre cette morsure

¨

¨

¨

Oups

Oups

Quelques instants plus tard je ramais à genoux sur ma planche en essayant de pas mettre les mains trop profond.

Evidemment c’était pas super efficace, après dix minutes j’ai abandonné.

En fin de compte j’ai vu le premier monstre gris péter au loin et bieeeen après je l’ai entendu.

Là j’ai oublié les requins et je me suis focalisé sur le vrai défi de cette histoire

 

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

J’ai pu attraper quelques vagues et en rigolant le soir avec les

gars, je leur ai raconté mon passage au milieu des canards.

Khol qui buvait une bière a failli s’étouffer tellement il était mort de rire”

Nature à Mavericks

Nature à Mavericks

 ARTICLE SUIVANT

 

 

 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

Read Full Article freeone /* ]]> */