watchers web asian beauty enjoys massage and hard sex.

Souss more South

 
 

Des coins du Maroc restent à découvrir

D’Agadir jusqu’à Lagouira, le Maroc recèle une multitude de coins à découvrir pour les amateurs d’aventures.

La côte et sa géographie proposent de tels contrastes de reliefs, de couleurs, de sables différents que seuls les plus obstinés des découvreurs arrivent à en estimer le nombre, à jouir de leur diversité. Avec la démocratisation puis la commercialisation des trips surf au Sahara, quelques baies et pointes ont perdu de leur pureté originelle mais les dépaysement reste total et les spots à découvrir nombreux. Preuve en est qu’après plus de trente ans de recherche sur les rivages du Royaume je découvre cette baie sur internet en même que vous. Il est clair que Lagouira n’est pas la porte à côté mais des images comme celle là stimule avec virulence l’imagination du surfeur avide de nouveaux horizons.
Compter 1645 kms à partir d’Agadir et en roulant plein sud pour arriver au terminus.

Des paysages changeants. www.saharasurfmorocco.com

Pratiquement deux fois la distance Brest Biarritz, du potentiel vous dîtes? Le rivage alterne plages infinies, caps monumentaux, digues, lagunes, montagnes, falaises, dunes. On peut passer des rouges vifs de Sidi Ifni aux ocres de Dakhla, de la Plage Blanche aux sables d’or de Tarfaya et scorer des vagues parfaites à chaque fois. Ou pas…
Car toute la difficulté de l’exercice réside bien dans la coordination des plusieurs facteurs déterminants: les conditions de vent et de houle, les distances. Comme nous venons de le souligner l’espace ne manque pas, il convient donc de bien anticiper sur la météo avant de se lancer dans une épopée qui se chiffrera souvent en centaines de kilomètres. Le débroussaillage opéré par les pionniers concerne surtout les pointes captant les gros swells de l’Atlantique nord, bien souvent abritées des puissants alizés. On peut imaginer qu’il reste à dénicher une ribambelle de slabs et autres dalles qui fonctionnent par petite houle, par vent du sud etc…

Une autre image du web qui montre des indices révélateurs à l’oeil averti

Voici en guise de hors d’oeuvre des exemples de belles conjonctions météorologiques qui font toute la réputation de notre sud du plus proche au plus profond et qui figurent depuis 1999 sur le site saharasurfmorrocco.com.
La région de Sidi Ifni reçoit plus facilement la houle que la région de Taghazout et il n’est pas rare de trouver un mètre de plus en faisant une centaine de kilomètres.
La photo de gauche a été prise lors d’un swell épique
Arno Delahaye shoote la fat.

Tan Tan et sa région prend aussi bien la houle.
Ici le spot nommé Roy avec Jo la gauche en face et Margot à l’inside sont surfées régulièrement depuis 1995 mais sont gardées jalousement dans l’ombre par les passionnés.

A partir de Tarfaya le paramètre vent devient central. Avec l’avantage à cet endroit précis de pouvoir alterner les spots suivant s’il vient du nord ou du sud…
 Nous avons ici pénétré sur le domaine de prédilection des kite surfeurs, mais en cherchant les coins abrités ou les bons jours, tout le monde peut trouver son bonheur

 –

 Certaine constructions humaines ont créé des vagues. Qui sait lire comprenne…
Des pointes et des caps se succèdent offrant des surprises au chercheur consciencieux.
Depuis l’époque héroïque des hors pistes sans boussole mettant les vieux 4X4 à rude épreuve, des routes nouvellement construites facilitent l’exploration.

On arrive à Dakhla bien défrichée par les hordes de glisseurs qui viennent profiter des conditions exceptionnelles de sa lagune pour l’initiation au kite mais qui se mettent en quête de spots de surf dès que le vent s’absente.

Derrière la falaise suivante, comme un mirage…

Après c’est l’aventure, les mystères. Partout au sud, d’Agadir à Lagouira, se cachent des trésors jalousement gardés ou encore mieux, totalement ignorés et qui n’attendent que vous.

 

Article suivant
 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

Read Full Article freeone /* ]]> */